COMMUNIQUÉ | Les RSRI saluent une politique pertinente et ambitieuse #SQRI2022

COMMUNIQUÉ | Les RSRI saluent une politique pertinente et ambitieuse #SQRI2022

Québec, le 19 mai 2022 – Les regroupements sectoriels de recherche industrielle (RSRI), qui forment des pôles critiques d’innovation et de transfert technologique, saluent la nouvelle Stratégie québécoise de recherche et d’investissement en innovation 2022-2027 (SQRI2) présentée aujourd’hui par le gouvernement Legault. « Cette stratégie vise juste; l’un des principaux défis de l’innovation au Québec, c’est d’assurer la présence d’experts et des moyens financiers à toutes les étapes du parcours de l’idée, du laboratoire jusqu’au marché. Cette stratégie renforce la chaîne de valeur de l’innovation », analyse Marie-Pierre Ippersiel, porte-parole des RSRI et présidente-directrice générale de PRIMA Québec.

La SQRI2 prévoit des investissements de 7,5 milliards $ au cours des cinq prochaines années. Les sommes seront investies selon cinq axes prioritaires, soit : exceller en recherche, en science et en technologie (1); créer un environnement favorable du développement de l’innovation (2); soutenir les investissements et la commercialisation des innovations en entreprises (3) ; développer les talents et la culture scientifique de l’innovation (4); et miser sur des secteurs d’avenir et des projets structurants (5). Les RSRI se retrouvent dans ces priorités et sont directement interpelés par l’axe 2 sur l’environnement favorable à l’innovation. « La nouvelle stratégie gouvernementale reconnaît que les RSRI mettent en œuvre plusieurs mesures qui aident le Québec à se positionner dans des secteurs clés, qui stimulent les investissements et qui facilitent les collaborations entre les milieux de la recherche publique et les entreprises. Nous avons le sentiment d’avoir été entendus », ajoute Mme Ippersiel.

Les RSRI sont des promoteurs de la recherche collaborative dont l’action repose sur des partenariats étroits entre les milieux industriels et académiques pour ultimement créer plus de richesse au bénéfice de la société québécoise. En outre, les RSRI contribuent au développement d’une main-d’œuvre hautement spécialisée. Les projets qu’ils soutiennent intègrent des étudiantes et étudiants de haut niveau qui ont ainsi l’occasion de parfaire leur formation dans des contextes réels avant d’intégrer des entreprises innovantes.

À propos des RSRI
Les RSRI sont formés de neuf regroupements sectoriels pour autant de domaines d’innovation : l’aluminium (CQRDA), l’aérospatial (CRIAQ), les bioprocédés industriels (CRIBIQ), le biopharmaceutique (CQDM), l’énergie et les transports électriques et intelligents (InnovÉÉ), les matériaux avancés (PRIMA), les technologies de l’information, des communications et du numérique (Prompt), les technologies de la santé (MEDTEQ+), et la transformation métallique (CRITM). Ces regroupements ont été désignés par le gouvernement comme intermédiaires spécialisés dans le financement de la recherche et développement et l’accompagnement des entreprises. Sur la période 2015-2020, les RSRI ont permis des projets innovants de près de 750 millions $, contribué directement à l’implantation et la commercialisation de 1 749 solutions, procédés ou technologies industriels ainsi qu’à la formation de 4 377 personnes hautement qualifiées.

-30-

Renseignements :
Marie-Pierre Ippersiel
Présidente et directrice générale, PRIMA Québec
(514) 235-1627
mp.ippersiel@prima.ca

 

*Consultez le communiqué de presse officiel en cliquant ici.

Retour